Conclusion

Pour conclure, on ne peut pas répondre clairement oui ou non à cette problématique car il est vrai que les discothèques incitent largement à la consommation d'alcool implicitement (ex: prix nettement élevé des boissons non alcoolisées), il n'y a pas beaucoup de vérification de l'âge des clients mais après tout, c'est le même problème pour la grande distribution. D'autre part certaines discothèques mènent des campagnes de prévention dans leurs locaux, à l'extérieur et les lois empêchent les dérives des ventes d'alcool dans les boîtes de nuit. Bien sûr il existera toujours des personnes qui transgresseront les lois, c'est inévitable et la suppression d'alcool engendrait sur une trop grande polémique.

Il est nécessaire, pour les mineurs, de bannir la consommation d'alcool où que ce soit, car rappelons que les mineurs ne sont normalement pas autorisés à entrer en discothèque. Ensuite pour les personnes majeures, à part les campagnes de prévention, les aides et l'assistance, c'est un choix personnel, il en résulte de votre conscience personnelle de savoir quoi faire ou plutôt quoi boire, quelles sont vos limites.

En ce qui concerne les drogues, les discothèques ne sont pas responsables des trafics mais ne devrait pas les ignorer et les accepter à l'intérieur comme à l'extérieur (ex: parking).

Nous ajouterons une dernière chose sur tout ce sujet : on peut très bien s'amuser avec ses amis sans être sous l'emprise de l'alcool et/ou de la drogue.

"L'abus d'alcool est dangereux pour la santé" ( et de drogue également! )

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×